Musées et art

Le tableau "Source", Jean Auguste Dominique Ingres

Le tableau

Le tableau «Source», achevé par Ingres en 1856, 36 ans après le début des travaux sur celui-ci, a immédiatement attiré l'attention du public et des critiques. Théophile Gauthier, Charles Blanc, Renoir, Seurat et bien d'autres ont parlé positivement de cette œuvre, notant l'exactitude du dessin, l'harmonie de la composition et les décisions coloristiques.

La peinture française aimait beaucoup ce leitmotiv stable - verser de l'eau, comme source de vitalité, se retrouve dans les peintures de nombreux artistes français. Mais à Ingres, ce complot familier a soudain trouvé un nouveau son. L'essentiel pour l'artiste était l'image de l'héroïne elle-même, et la cruche d'eau, comme le fond, qu'il a confiée pour représenter ses élèves, Alexander Dehoff, qui est devenu plus tard célèbre pour ses paysages et ses peintures sur des sujets bibliques et Paul Balsa.

Des chercheurs attentifs des travaux d'Ingres trouveront dans la "Source" quelques citations de ses propres travaux, ainsi que des références à d'autres travaux d'autres auteurs. Ainsi, la pose de la jeune fille se trouve déjà dans un autre tableau célèbre d'Ingres - "Vénus de l'anadiome", et la main levée a été copiée des nymphes de la sculpture française de Jean Goujon.

Suivant son propre style, Ingres a réussi à apporter de nouvelles touches à l'œuvre, ce qui a immédiatement été remarqué par le public - le peintre n'avait encore jamais peint de visages aussi doux. Les chercheurs ont immédiatement commencé à comparer le visage de l'héroïne avec les filles des peintures de Jean-Baptiste Greuze.

Ce n'est pas un hasard si Ingre a rappelé son travail qui avait commencé - l'Exposition universelle de 1855 était sur le nez. Cependant, comme l'auteur ne voulait pas soumettre le travail pour l'ouverture, il n'a pas eu le temps, et la photo vient d'être exposée dans son atelier, où il a immédiatement gagné cinq acheteurs (selon Ingres). Le seul propriétaire privé de la «Source» était le comte Duchutel, et après sa mort, le tableau, selon la volonté du propriétaire, a été remis au Louvre. Depuis 1986, une œuvre remarquable a déménagé dans un autre musée éminent - Orsay, sans changer la ville de «l'inscription».


Voir la vidéo: L Histoire de Napoléon Bonaparte (Décembre 2021).