Musées et art

Albert Marche: courte biographie, liste des tableaux

Albert Marche: courte biographie, liste des tableaux

Cet artiste français est considéré comme un maître reconnu du paysage, bien que durant sa vie il ait créé de nombreuses oeuvres dans d'autres genres - portrait et "nu" - nudité. Malgré le fait que ces œuvres se distinguent également par leur grande habileté et qualité d'exécution, ce sont les paysages du maître qui «touchent l'âme» avec leur humeur lyrique et leurs objets prosaïques. Les peintures de l’artiste sont d’une simplicité infatigable et donc inhabituellement attrayantes aux yeux du public.

Une vie

Le futur artiste talentueux est né dans une famille absolument éloignée de l'art - son père était un employé des chemins de fer. Son anniversaire tombe le 27 mars 1875, l'événement a eu lieu à Bordeaux, en France.

L'amour d'Albert pour la peinture se traduit par une formation dans la classe de Gustave Moreau, à l'École des Beaux-Arts de Paris. La capitale française à cette époque était le centre de l'art, un creuset de nouvelles tendances et tendances.

Dans un premier temps, Marche rejoint les Fauvistes, entretient des relations amicales avec Derain et Matisse, exposées en 1905 et 1906. Mais très vite, les expériences «sauvages» avec la couleur et les formes ont cessé de l'intéresser, et il est passé à ce qu'il aimait le plus: des harmonies de couleurs subtiles, les charmes de la faune. Il a prêté beaucoup d'attention aux diverses conditions naturelles, représentant la pluie, le brouillard, l'heure d'hiver avec son étrange voile gris flottant dans l'air.

Depuis 1919, l'artiste vivait dans de petites villes de la région historique de Ильle-de-France, autour de Paris. À la recherche de la nature, il fait de longs voyages, et des convictions politiques le conduisent même en Union soviétique, où il se rend en 1934. L'artiste a pris une position de vie active, pendant la Seconde Guerre mondiale il a participé au mouvement de la Résistance, vivant en Algérie.

Dans l'après-guerre, la foi politique des Marches fait de lui un membre du Parti communiste français. Jusqu'à la fin de sa vie, il est resté fidèle à ses convictions - tant dans la vie publique que dans l'art.

En 1947, le capitaine est décédé des suites d'une grave opération.

Création

Albert Marche a préféré peindre des paysages liés à l'eau - images de la Seine, du bord de mer, des côtes et des ports. Un autre grand amour de l'artiste est les rues, les places et les places de la ville. Les belles méthodes de Marche peuvent être qualifiées de moyennes, même maigres et simples, cependant, les peintures font forte impression. On sent la main d'un vrai maître, confiant, capable de reproduire la réalité, la traversant le prisme de son âme.

Les paysages d'Albert Marche ne représentent généralement pas d'objets monumentaux. Ce sont des endroits ordinaires, des sections de blocs de la ville, des groupes d'arbres, des rues - tout ce qui nous entoure tous les jours, quelque chose auquel nous ne prêtons généralement pas attention.

Probablement, nous avons besoin du génie d'Albert Marche pour nous faire arrêter et apprécier le moment capturé dans l'éternité des peintures et des couleurs.


Voir la vidéo: Dominique Maingueneau parle de paratopie et de discours littéraire (Décembre 2021).